«La fessée a été bénéfique», assure le père condamné

le
15
«La fessée a été bénéfique», assure le père condamné
«La fessée a été bénéfique», assure le père condamné

Pull-over gris à col roulé, lunettes rectangulaires, barbe de trois jours, Lionel Lecante a la voix posée et reste ferme sur ses positions. Ce père de famille de 44 ans se retrouve au c?ur d'un débat passionné pour avoir donné une fessée déculottée à son fils de 9 ans? et avoir été condamné pour cela. Vendredi, le tribunal correctionnel de Limoges (Haute-Vienne) lui a infligé une amende de 500 ? avec sursis. La justice a estimé que ce geste n'était pas anodin, évoquant des « violences physiques. » Actuellement au chômage, il a suivi une formation de paysagiste et pense aujourd'hui à créer une entreprise.

VIDEO. Condamné pour une fessée: le père de famille s'explique

Avez-vous compris la décision de justice qui vous a condamné ?

LIONEL LECANTE. Oui. Mais le terme de « violences » qui a été employé est à mon sens trop fort. Ce terme m'a choqué. Ils m'ont assimilé à ces parents qui tabassent leurs enfants. Mes fils de 9 et 10 ans sont tout pour moi. Jamais je ne lève la main sur eux de manière abusive. Je tiens à le dire, je n'ai pas l'habitude de frapper mes enfants.

Pourquoi avoir fessé votre enfant ce jour-là ?

Selon moi, la correction était normale, mais pas violente. Il faut comprendre que mon fils ne me disait plus bonjour depuis quelque temps. Ça me faisait mal. Quand il y a un problème, je les punis en les envoyant dans leur chambre, comme tout le monde, j'imagine. Ce jour-là, je lui ai donné cinq ou six tapes cul nul. C'est exceptionnel. C'était la deuxième fois que je lui donnais une fessée depuis qu'il est né. Je pense être dans mon rôle en lui apprenant le respect. Le respect envers ses parents et envers les autres. C'est important.

Le tribunal a évoqué un acte humiliant pour votre fils?

Je reconnais le caractère humiliant, mais je n'ai pas pensé à ça sur le moment, j'ai agi sous le coup de la colère. Il m'a semblé que c'était le dernier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 17 oct 2013 à 09:50

    Ces juges sont irrécupérables...enfermés dans le sectarisme de leur tour d'ivoire !...

  • M2895393 le mercredi 16 oct 2013 à 17:26

    Le juge devrait être examiner par un psychiatre compétent , les châtiments corporels ont permis à Churchill de devenir un homme et pas un de ses perdus ( voir ce qu il en pensait) . Bravo pour le père , il a probablement sauvé son fils car qui aime bien châtie bien ., quand au juge une psychothérapie s impose , mais elle sera longue , à moins de le secouer

  • M488902 le mercredi 16 oct 2013 à 16:41

    Alors qu'ici on parle d'éducation.Mon fils, je lui donne une petite claque quand il a été odieux avec moi. Fessée a 9 ans marcherait plus je pense. Mais il comprend quand je m'enerve. Il s'arrete dans ces cas la.Mon fils comprend la situation quand il de.k.onne. Il me le dit lui-meme...

  • M488902 le mercredi 16 oct 2013 à 16:39

    Y a que le monde des bisounours ou tout est spirituel...les delinquants devraient se prendre des torgnoles : ils ne recommenceraient pas.

  • mlaure13 le mercredi 16 oct 2013 à 16:38

    On aurait pu penser qu’il y avait un fonds, dans ce puits d’aberrations…mais NON…jour après jour est repoussée la moindre parcelle de bon sens…je crois que l’humanité est sur la fin de sa très courte trajectoire…tous les signaux clignotent, les lignes rouges franchies,…ALÉA JACTA EST !...

  • M1531771 le mercredi 16 oct 2013 à 16:37

    Il y en aura bien un ou deux pour trouver cette condamnation juste ! Des petits bisounours qui avec leurs idées nous ont conduit à la situation actuelle...!!!! Lamentable !

  • jjd47 le mercredi 16 oct 2013 à 16:35

    C'est le laxisme qui conduit notre société à fabriquer des délinquants paranos à la pelle(c'est jamais de leur faute, toujours la responsabilité des autres...)La calotte pédagogique avait ses vertus.

  • KRIST17 le mercredi 16 oct 2013 à 16:30

    on espère toujours une grâce présidentielle pour cet acte héroïque que de vouloir bien éduquer ses enfants........

  • .jpeg le mercredi 16 oct 2013 à 16:18

    Si ses relations avec son fils se sont améliorées depuis, j'imagine que ce n'est pas le cas avec la mère.

  • baljo le mercredi 16 oct 2013 à 16:12

    C'est la mère qui aurait du être fessée!