La femme voilée de Trappes face au tribunal

le
2
Le procès de Cassandra Belin s'ouvre mercredi à Versailles. La jeune femme hésite à se rendre devant les juges, ainsi qu'à retirer son voile.

Le procès de la jeune femme voilée, dont le contrôle d'identité agité le 18 juillet à Trappes (Yvelines) avait déclenché plusieurs nuits d'émeutes, doit s'ouvrir mercredi matin devant le tribunal correctionnel de Versailles, dans un climat qui s'annonce déjà tendu. Cassandra Belin, 20 ans, doit répondre du port d'une tenue dissimulant son visage, ce qu'interdit une loi de 2011, et de présomptions d'outrage à l'encontre de trois policiers. Mais sa présence n'est pas assurée. «Enlèvera-t-elle son voile? Je ne sais pas, mais j'aimerais qu'elle soit là», défend par avance son avocat Philippe Bataille. Par précaution, elle a signé à son défenseur une lettre de représentation permettant de poursuivre l'audience sans elle, au cas où... L'avocat assure toutefois que sa cliente «est prête à montrer son visage dans certaines c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 le vendredi 1 nov 2013 à 12:01

    purée, le "baveux" de l'accusée quel b.urne ...!!!

  • M9095115 le lundi 28 oct 2013 à 22:26

    Peut être devrait elle garder son voile si elle est si vilaine