La femme du député UMP Renaud Muselier mise en examen

le
5
LA FEMME DU DÉPUTÉ UMP RENAUD MUSELIER MISE EN EXAMEN
LA FEMME DU DÉPUTÉ UMP RENAUD MUSELIER MISE EN EXAMEN

MARSEILLE (Reuters) - L'épouse du député UMP Renaud Muselier a été mise en examen mardi pour des faits de prise illégale d'intérêts dans une affaire de marchés publics présumés frauduleux au sein d'un office HLM de la ville de Marseille.

Stéphanie Clément a été mise en examen pour "recel de prise illégale d'intérêts" et pour ""recel d'atteinte à la liberté d'accès et à l'égalité des candidats dans les marchés publics".

Elle n'a pas fait l'objet d'un placement sous contrôle judiciaire.

En charge de l'information judiciaire ouverte en novembre 2011, le juge Franck Landou soupçonne notamment l'avocate d'avoir été favorisée, entre 2006 et 2009 et en l'absence d'appel d'offres, pour l'obtention de prestations d'assistance juridique pour le compte de Habitat Marseille Provence (HMP).

Cet office public HLM gère 15.000 logements sociaux.

Deux autres personnes, l'ex directrice générale d'HMP et un avocat élu UMP de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), ont déjà été mises en examen dans le cadre de cette enquête.

Dans un rapport rendu public en janvier 2011, la mission interministérielle d'inspection du logement social (Miilos) a identifié des irrégularités en matière de commande publique chez HMP, le bailleur social de la ville.

Elle a mis en exergue des commandes réalisées sans mise en concurrence dans des prestations d'assistance juridique pour la gestion des contentieux avec les locataires.

Près de 60% de ces contentieux locatifs gérés en externe auraient été confiés à Me Clément, indique une source proche de l'enquête.

Auteur du livre intitulé ""Le système Guérini", du nom du président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône mis en examen pour association de malfaiteurs dans une autre affaire de marchés publics présumés frauduleux, Renaud Muselier a pour sa part dénoncé une attaque à son encontre.

""Mon épouse a été entendue par un magistrat. En toute transparence, elle a répondu naturellement aux questions qui lui ont été posées. Elle vient d'être mise en examen et cela me touche profondément", affirme-t-il dans un communiqué.

Le député ajoute ne pas douter de la réalité du travail de son épouse pour ses clients, dont HMP, "un travail qui n'est "d'ailleurs à aucun moment mis en cause".

""Elle ne mérite pas de subir les conséquences de mon engagement politique", dit-il encore. "Le calendrier bien particulier de cette audition en fait une péripétie, peu agréable, de la vie politique".

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • NYORKER le mercredi 18 avr 2012 à 01:15

    Pourtant elle a une bonne tête de femme honnête !! comme quoi l'habit ne fait pas le moine ! ça se vérifie souvent ce dicton...

  • NYORKER le mercredi 18 avr 2012 à 01:13

    "qu'elle va passer un diplôme" pour ceux qui rélèvent les fautes de frappe

  • NYORKER le mercredi 18 avr 2012 à 01:11

    Je trouve que ça fait quand même plus propre " mise en examen" on a l'impression qu'elle va passé un diplome plutot que "inculpée" qui est plus péjoratif...

  • NYORKER le mardi 17 avr 2012 à 20:02

    1789...

  • NYORKER le mardi 17 avr 2012 à 20:01

    Elle va rejoindre une longue liste de politiques déja bien longue !!! allez voir http://www.grosseimposture.com/article-les-elus-et-la-justice-la-liste-noire-s-allonge-97122589.html