La femme de ménage du secrétaire d'État britannique à l'immigration était sans papier

le
0

Mark Harper a démissionné. Il préparait une loi durcissant les conditions d'accueil des immigrés outre-manche.

En découvrant que sa femme de ménage vivait clandestinement au Royaume-Uni, le secrétaire d'État à l'immigration en a très vite conclu que sa situation était intenable. Chargé de défendre devant le Parlement une loi prévoyant de durcir les conditions d'accueil des immigrés outre-manche, Mark Harper a remis samedi sa démission au premier ministre britannique. «Je considère que, en tant que secrétaire d'État à l'Immigration qui présente un projet de loi au Parlement qui durcira nos lois, je me dois d'imposer des niveaux d'exigence plus élevés que les autres», a écrit Mark Harper, 43 ans, dans une lettre adressée à David Cameron.

Dans cette même lettre, le député conservateur explique qu'il avait vérifié une première fois les papiers de cette femme - dont la nationalité n'est pas précisée -, en 2007 et qu'elle lui avait alors fourni des documents ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant