La femme d'Abe veut qu'il oublie le nucléaire

le
0
Lors d'une conférence, Akie Abe, la femme du premier ministre pronucléaire Shinzo Abe, a appelé son mari à préférer les énergies renouvelables au nucléaire « made in Japan ».

«Je suis antinucléaire», a déclaré Akie, la femme du premier ministre japonais, Shinzo Abe, lors d'un discours tenu à huis clos jeudi dernier et ensuite mis en ligne par les organisateurs, une ONG de soutien aux communautés agricoles.

Une déclaration qui aurait peut-être moins fait jaser si celle-ci n'avait pas ajouté qu'elle n'aimait pas l'idée que son mari tente de vendre des technologies de centrales nucléaires. Selon elle, il ferait mieux de proposer de l'énergie propre. «Je reconnais que le Japon possède des technologies de pointe (...) mais je pense que notre pays devrait consacrer une partie de l'argent dépensé pour le nucléaire à développer des énergies nouvelles et à les vendre à l'étranger», a-t-elle poursuivi.

Le Japon mise sur le nucléaire

Depuis qu'il es...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant