La féminisation de l'éducation en débat

le
0
INFOGRAPHIE - Le gouvernement souhaiterait attirer davantage d'hommes dans les classes.

Les femmes sont trop nombreuses dans les établissements scolaires anglais. C'est ce que pense le premier ministre David Cameron. Pour restaurer l'autorité en classe, il juge urgent de renforcer la présence d'enseignants masculins, capables de montrer à la fois «force et sensibilité». En France, l'idée fait aussi son chemin. Dans l'entourage du chef de l'État, on juge qu'il y a «trop de femmes enseignantes» et qu'il faut tendre vers «davantage d'équilibre» sur ce point. Le débat sur le statut des enseignants annoncé comme «primordial» pendant la campagne présidentielle n'évacuera pas ce sujet. «En réformant ce métier, en offrant un salaire de cadre, nous espérons attirer davantage d'hommes. Beaucoup de femmes viennent à l'enseignement pour des raisons d'équilibre de vie. Elles prennent beaucoup de mi-temps, ce qui pose des problèmes d'organisation. Nous voulons des professeurs investis à 100%, mieux payés mais plus présents dans les écoles», explique-t-on

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant