La Fédération russe d'athlétisme réagit à la décision du CIO

le
0

Tous les sportifs russes et kényans souhaitant se rendre à Rio devront se plier à un examen approfondi avant d'être autorisés à participer aux Jeux olympiques dû aux soupçons qui pèsent sur les contrôles antidopages dans leurs pays. Pour le secrétaire général de la Fédération russe d'athlétisme, c'est une note d'espoir à six semaines des Jeux de Rio. Durée: 00:56

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant