La fédération allemande BGA craint une "érosion" de l'UE

le , mis à jour à 12:20
8
LA FÉDÉRATION ALLEMANDE DU COMMERCE REPROCHE À LA ZONE EURO SON INCAPACITÉ À SE RÉFORMER
LA FÉDÉRATION ALLEMANDE DU COMMERCE REPROCHE À LA ZONE EURO SON INCAPACITÉ À SE RÉFORMER

BERLIN (Reuters) - La principale fédération commerciale d'Allemagne a critiqué mardi les pays de la zone euro, dont la France, en leur reprochant une incapacité à réformer leurs économies et à redresser leurs finances publiques.

La BGA, qui représente les grossistes et les exportateurs, a jugé qu'une telle attitude laissait le champ libre aux populistes et entraînait une "érosion interne de l'Europe".

"L'afflux de réfugiés et la menace terroriste sont des défis énormes", déclare Anton Börner, président de la BGA, dans un communiqué. "Mais de mon point de vue, le principal danger est le refus et l'incapacité de l'Europe à s'attaquer aux racines à l'origine de la crise de la dette dans la zone euro."

Anton Börner s'en prend en particulier à la France. Selon lui, l'incapacité chronique des autorités françaises à mettre en oeuvre des réformes structurelles indispensables a abouti à une économie lourdement endettée et peinant à générer de la croissance.

"La désindustrialisation rampante et le taux de chômage élevé associé (en France) nourrissent les populistes de droite et de gauche", estime-t-il.

Il n'épargne pas non plus la Banque centrale européenne (BCE), dont, selon lui, la politique de taux d'intérêt bas "sape les fondations de notre monnaie et la confiance dans l'euro".

Sur le plan intérieur, la BGA anticipe une croissance de 1,25% du produit intérieur brut (PIB) de l'Allemagne cette année, un chiffre nettement inférieur à la prévision de 1,8% livrée par le gouvernement.

Anton Börner s'inquiète de la situation de l'économie chinoise, qu'il qualifie de "facteur de risque" pour la stabilité de l'économie mondiale.

Espérant que la chute des marchés chinois observée lundi ne soit qu'une turbulence ponctuelle, il a cependant précisé qu'il était manifeste que "les problèmes n'étaient pas sous contrôle" en Chine.

(Noah Barkin; Bertrand Boucey et Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le mardi 5 jan 2016 à 14:38

    Ce n'est pas une érosion de l'UE, mais à son démantèlement ! une utopie de technocrates qui ont vu là une opprotunité de plus de pouvoir pantoufler et surtout de se déresponsabiliser encore davantage tout en gardant bien évidemment tous les avantages et privilèges ! le speuples n'en veulent plus de cette Europe sans queue ni tête qui dont le résultat économique, social et financier est catastrophique; il faut revenir à un pragmatisme économique et social et virer ces incapables!

  • M8252219 le mardi 5 jan 2016 à 14:37

    urmk c'est surtout qu'ils ont fait les réformes pour maintenir leur économie et les entreprises allemendes en bonne santé.

  • vazi le mardi 5 jan 2016 à 13:55

    en clair le Boch critique tout le monde, c'est les plus beaux les plus forts, mais si les autres consomment plus , alors adieu l'économie industrielle Allemande. Mais ils n'ont pas les mêmes pb que nous, eux ont besoin des immigrés pas nous, eux ont besoin d'un euro fort, pas nous. Dans peu de temps ils vont affronter leur extrême droite vu le nb d'étranger qu'ils ont ils verront bien, et leurs retraites vont couter chères A bientôt le BOCH

  • d.e.s.t. le mardi 5 jan 2016 à 13:29

    Hollande est nullissime et a usurpé son poste par la seule défaillance de DSK! mais son incapacité à baisser les dépenses publiques fait de lui le pire des présidents de la Vème, et de loin, même derrière Mitterrand-la-faillite, et ce n'est pas peu dire!

  • laurus le mardi 5 jan 2016 à 13:14

    Mhollande ne fait que s'inscrire dans la longue lignée des (ir)responsables politiques qui manquent singulièrement de courage politique et de vision à long terme. A croire qu'ils n'ont que de l'ambition ? Chirac n'a rien foutu pendant 2 mandats et Sarko a trop souvent reculé, se contentant de mesurettes bien loin de la force de son discours. Ça ne l'a pas empêché d'être très impopulaire. La tache n'est pas simple tant les corporatismes sont forts et l'opinion publique manipulable.

  • Raf07Ard le mardi 5 jan 2016 à 12:58

    Évidemment ce n'est pas le président des exportateurs allemands qui va avouer qu'à force de vouloir tourner leur économie vers l'exportation, l'économie allemande est devenue très fragile et vulnérable aux aléas extérieurs. Alors que ce monsieur ne s'en fasse pas pour la France mais plutôt pour son propre pays donc l'obsession pour la réduction des déficits et la politique d'ouverture commerciale risquent d'obérer pour un bon moment le potentiel de croissance et je ne parle même pas de la démogr

  • lorant21 le mardi 5 jan 2016 à 12:35

    La France est devenu l'homme malade de l'Europe. F.Hollande, avec son inaction, portera une lourde responsabilité devant l'histoire.

  • umrk le mardi 5 jan 2016 à 12:32

    s'ils craignent cette érosion de l'UE, c'est qu'ils sont les principaux bénéficiaires ! C'est bien la preuve qu'il faut sortir de ce carcan, qui ne profites qu'aux uhlans !