La Fed s'inquiète de la croissance 

le
0
La banque centrale américaine promet de maintenir ses taux entre 0 et 0,25 % jusqu'à la mi-2013, signe de la gravité de la situation économique. De nouvelles mesures de soutien sont envisagées.

Après la Banque centrale européenne (BCE), c'est au tour de la Réserve fédérale américaine (Fed) de plonger dans l'arène. La banque centrale des États-Unis réunissait ce mardi son comité monétaire FOMC. Censé être, normalement, une réunion classique, ce rendez-vous s'est transformé, aux yeux du monde financier, en réunion de crise. C'est en effet la première fois que la Fed se réunit publiquement depuis le début de la crise financière et surtout sa première prise de parole depuis la dégradation de la note financière des États-Unis par Standard & Poor's.

Sans surprise, elle a maintenu ses taux directeurs entre 0% et 0,25%. En revanche, elle a précisé que cette politique serait prolongée «jusqu'à la mi-2013», signe des tensions considérables qu'elle perçoit sur la croissance. De fait, selon elle, «les risques pour l'économie se sont accrus» et la croissance est «considérablement plus lente que prévu».

D'autres mesures

«La Fed joue une parti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant