La Fed s'en tient à son plan de soutien

le
0
LA FED MAINTIENT LE CAP DE SA POLITIQUE MONÉTAIRE
LA FED MAINTIENT LE CAP DE SA POLITIQUE MONÉTAIRE

par Pedro da Costa

WASHINGTON (Reuters) - Sans surprise, la Réserve fédérale américaine a confirmé mercredi son engagement à soutenir l'économie des Etats-Unis jusqu'à ce que la situation du marché du travail s'améliore significativement tout en constatant un mieux dans certains secteurs d'activité.

Dans un communiqué publié à l'issue de sa réunion de politique monétaire de deux jours, la Fed a également réaffirmé son intention de garder ses taux d'intérêt à un niveau proche de zéro jusqu'à la mi-2015, tout en s'engageant à maintenir ses mesures de soutien même en cas d'accélération de la reprise.

La Fed a annoncé en septembre un troisième programme d'assouplissement quantitatif (QE3) prenant la forme d'un rachat d'obligations adossées à des créances immobilières (MBS) de 40 milliards de dollars par mois, somme confirmée ce mercredi dans un communiqué peu différent de celui du mois dernier.

"Le comité reste préoccupé par le fait que, sans une politique monétaire suffisamment accommodante, la croissance économique ne puisse peut-être pas été suffisamment vigoureuse pour générer une amélioration durable du marché du travail", déclare la Fed dans un communiqué.

Personne n'attendait de nouveautés de cette réunion de politique monétaire, parce que la précédente avait été tellement riche en annonces et que l'élection présidentielle américaine a lieu dans deux semaines.

"A première vue, je ne vois aucune surprise. La réunion précédente avait été tellement marquante, la Fed s'est contentée de garder le même ton", a déclaré David Sloan, économiste chez 4CAST.

AMÉLIORATION DU SECTEUR IMMOBILIER

La Fed a relevé que le secteur immobilier continuait à s'améliorer et noté que les dépenses des ménages avaient augmenté "un peu plus rapidement que précédemment". La banque centrale américaine a toutefois également dit que les investissements des entreprises étaient en repli.

La Réserve fédérale a pris acte d'une légère poussée inflationniste, attribuée au renchérissement des coûts de l'énergie, tout en disant que les anticipations en matière de hausse des prix restaient stables.

Certains analystes et bon nombre de représentants du camp conservateur ont mis en garde contre les supposés risques inflationnistes liés aux mesures de soutien de la Fed, mais ceux-ci ne se sont pas matérialisés pour l'instant.

Le plan annoncé en septembre, connu sous l'appellation "QE3", s'ajoute aux 2.300 milliards de dollars de titres que la Fed a déjà rachetés lors des précédents assouplissements quantitatifs.

La Fed a maintenu son taux directeur à entre zéro et 0,25%, niveau qui est inchangé depuis décembre 2008.

Seul Jeffrey Lacker, président de la Réserve fédérale de Richmond, a voté contre les décisions du jour, comme lors de chacune des réunions de la Fed depuis le début de l'année.

La Fed a ajouté qu'elle poursuivrait l'opération Twist jusqu'à la fin de l'année, programme qui l'a vendre 45 milliards de dollars de dette à court terme chaque mois pour en racheter un montant équivalent en dette à long terme, opération destinée à faire baisser les taux sur ce dernier segment de la courbe des taux.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux