La Fed prête à agir pour renforcer encore la sécurité financière

le , mis à jour à 17:10
0

WASHINGTON, 6 mai (Reuters) - La présidente de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen a déclaré mercredi que la banque centrale était prête à prendre de nouvelles mesures pour renforcer la sécurité du système financier aux Etats-Unis, des propos qui sonnent comme un avertissement aux banques et acteurs non-bancaires du secteur. Dans un discours préparé en vue de la conférence "Finance et Société" du Fonds monétaire international (FMI), elle a mis en avant les distorsions propres au système d'incitation des banques, ainsi que la faiblesse de leurs procédures de contrôle, qui ont créé les conditions de la crise financière de 2008. "Une combinaison de réactions à des incitations inadaptées de la part de l'ensemble des acteurs du système financier a créé un environnement propice à une crise", a déclaré Janet Yellen. La présidente du FMI Christine Lagarde, qui a rejoint la présidente de la Fed pour le premier débat de la conférence, a aussi critiqué les banques et souligné la besoin de changement. "Ce qu'il faudrait c'est une culture qui incite les banques à se comporter comme il faut, même quand personne ne surveille", selon le texte de son discours. Elle a également estimé que les incitations financières offertes par les banques à leurs employés devaient être modifiées afin de ne pas récompenser des prises de risque excessives. Janet Yellen a jugé de son côté que les régulateurs avaient trop concentré leur attention sur les entités individuelles avant la crise et pas assez sur la sécurité du système dans son ensemble. Elle a salué les mesures prises par la Fed et les autres agences fédérales depuis la crise pour renforcer les fonds propres des banques et limiter leur profil de risque. Les dirigeants, y compris la Fed, "restent très attentifs aux secteurs pouvant nécessiter de nouvelles mesures ou dans lesquels les mesures prises doivent être ajustées", a-t-elle dit. La présidente de la Fed n'a pas fait de commentaire sur la politique monétaire mais a lancé une mise en garde contre le niveau élevé de valorisation des marchés actions. "Je soulignerais que les valorisations boursières sont, à ce stade, assez élevées de manière générale", a-t-elle déclaré en réponse à des questions de Christine Lagarde. "Il y a là des dangers potentiels", a-t-elle ajouté. Interrogée par la patronne du FMI sur les menaces pour la stabilité financière, elle a dit juger les risques "modérés" et a ajouté ne pas voir de formation de "bulle", tout en notant que la banque centrale surveillait la question de près. La banque centrale américaine est également engagée dans un processus de création d'outils dit "macroprudentiels", dont le but sera de prévenir les bulles spéculatives. (Michael Flaherty et Anna Yukhananov, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux