La Fed pourrait relever ses taux "assez vite", dit Yellen

le
0
 (actualisé avec commentaires de Yellen, contexte) 
    WASHINGTON, 17 novembre (Reuters) - La Réserve fédérale 
pourrait relever ses taux d'intérêt "assez vite", a déclaré 
jeudi Janet Yellen alors que la hausse des mises en chantier de 
logements et une légère accélération de l'inflation ont conforté 
son évaluation plutôt optimiste de la situation de l'économie 
américaine.  
    Dans sa première intervention publique depuis l'élection de 
Donald Trump à la Maison blanche, la présidente de la Fed a dit 
que peu de changements étaient intervenus à la suite du scrutin 
du 8 novembre.  
    Elle a ajouté qu'elle entendait terminer son mandat qui 
arrive à échéance en 2018 et a clairement indiqué que la banque 
centrale américaine pourrait décider une hausse de taux le mois 
prochain. 
    "Les éléments que nous avons constatés depuis notre réunion 
en novembre sont cohérents avec notre anticipation d'un 
renforcement de la croissance, d'une amélioration du marché de 
l'emploi et d'une inflation en hausse", a dit Janet Yellen.  
    Le texte de son discours préparé pour son intervention 
devant une commission du Congrès ne faisait aucune référence à 
la possibilité que la nouvelle administration décide des baisses 
d'impôts et un programme d'investissements de plusieurs 
milliards de dollars qui viendraient soutenir la reprise déjà 
engagée de l'économie.  
    Janet Yellen a toutefois prévenu que la Fed était prête à 
ajuster ses perspectives en fonction des décisions qui 
pourraient être mises en oeuvre par la nouvelle administration.  
    "Lorsque nous aurons plus de clarté sur les politiques 
économiques qui pourraient être mises en oeuvre, (le comité de 
politique monétaire) devra prendre en compte l'évaluation de 
leurs conséquences sur l'emploi et l'inflation et, peut-être, 
ajuster nos perspectives." 
     
    ÉCONOMIE MONDIALE DANS UNE MEILLEURE SITUATION 
    Janet Yellen a ajouté qu'à ce stade, elle ne voyait qu'un 
risque "limité" que la Fed prenne du retard dans le processus de 
durcissement de sa politique monétaire et perde le contrôle d'un 
taux d'inflation qui été bas de manière frustrante depuis la 
crise financière et la récession de 2007-2009.  
    Elle a estimé que la reprise de l'économie américaine 
pouvait encore se poursuivre et que des hausses de taux 
pouvaient sans doute intervenir de manière graduelle.  
    Elle a souligné que les salaires augmentaient, que la 
croissance avait accéléré au second semestre et que l'économie 
mondiale était dans une meilleure situation qu'au cours des 
derniers mois pendant lesquels l'incertitude sur la Chine et 
l'Europe avait conduit la Fed à différer ses projets de hausse 
de taux.  
    Des données publiées jeudi ont montré que le rythme de 
hausse de l'inflation était au plus haut depuis six mois, que 
les mises en chantier de logements neufs étaient en forte 
progression et que les inscriptions hebdomadaires au chômage 
étaient à un creux de 43 ans.     
  
    "La croissance de l'économie américaine semble avoir 
accéléré", a dit Janet Yellen.  
    Elle a ajouté que les membres du comité de politique 
monétaire de la Fed avaient estimé lors de leur réunion de ce 
mois que les arguments en faveur d'une hausse de taux s'étaient 
renforcés.  
    "Une telle hausse pourrait bien devenir appropriée assez 
vite", a dit Yellen.  
    La présidente de la Fed a dressé un tableau plutôt optimiste 
dans l'ensemble d'une économie américaine qui continue de créer 
des emplois à un rythme suffisant pour absorber les nouveaux 
arrivants sur le marché du travail.  
    La hausse des salaires "a accéléré", a ajouté Janet Yellen, 
soulignant que les dépenses de consommation des ménages, 
principale composante du produit intérieur brut américain, "ont 
continué d'enregistrer des gains modérés", favorisant un rebond 
de la croissance économique après un premier semestre faible.  
 
 (Jason Lange et Howard Schneider; Bertrand Boucey et Marc 
Joanny pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant