La Fed patiente sur les taux, optimiste sur l'économie US

le
0

(Actualisé avec précisions, commentaires, réactions de marché) par Michael Flaherty et Howard Schneider WASHINGTON, 28 janvier (Reuters) - La Réserve fédérale a répété mercredi qu'elle adopterait une position "patiente" en vue d'un premier relèvement de ses taux directeurs, tout en affirmant que la croissance restait "solide" aux Etats-Unis malgré les perturbations ailleurs dans le monde. A l'issue d'une réunion de son comité de politique monétaire étalée sur deux jours, la banque centrale américaine n'a pas changé de positionnement en dépit des mesures prises en urgence par d'autres banques centrales dans le monde pour soutenir la croissance face au net ralentissement en Europe et en Asie. "Le comité juge qu'il peut être patient avant un début de normalisation de sa politique monétaire", a déclaré la Fed dans son communiqué, se contentant d'ajouter qu'elle tiendrait compte des derniers "développements financiers et internationaux" lorsqu'elle déciderait quand relever ses taux d'intérêt. "On peut penser que si elle allait vraiment repousser (une hausse des taux) à 2016, elle aurait insisté un peu plus sur les évènements internationaux et le dollar", dit John Silva, économiste chez Wells Fargo à Charlotte, en Caroline du Nord. L'indice S&P 500 est passé dans le rouge après ces annonces, tandis que le rendement des obligations du Trésor à 30 ans est retombé à un plus bas record et que le dollar s'est raffermi face à un panier de devises de référence .DXY . L'INFLATION REMONTERA À MOYEN TERME Les contrats futures sur les taux à court terme ont légèrement progressé après ces annonces de la Fed, montrant que les traders estiment encore à 66% les chances que la Fed relève ses taux en octobre 2015, selon CME FedWatch, qui évalue les anticipations de taux sur la base des futures sur les Fed Funds. Avant ces annonces, les traders estimaient ces chances à 65%. La Fed a reconnu que l'inflation avait encore baissé pour s'éloigner un peu plus de son objectif à long terme de 2% et que les mesures de l'inflation fondées sur les marchés avaient baissé sensiblement - une position plus négative qu'en décembre. Mais elle ajouté que l'inflation devrait remonter à moyen terme et adopté dans le même temps un ton globalement optimiste sur l'économie, ce qui tend à conforter les anticipations des marchés selon lesquelles elle devrait relever ses taux dans le courant de l'année. Certains économistes et responsables de la Fed ont suggéré qu'un relèvement de taux, le premier en près de dix ans, aurait plus probablement lieu entre juin et septembre. La banque a affirmé dans son communiqué que "l'activité économique croît à un rythme solide", s'éloignant ainsi de la référence à un a "rythme modéré" de son précédent communiqué. "Les conditions sur le marché l'emploi se sont encore améliorées, avec d'importantes créations d'emplois et un taux de chômage plus faible", a-t-elle dit. Après son précédent comité en décembre, lorsqu'elle avait abandonné la mention de son engagement à conserver ses taux à un niveau proche de zéro pendant une "période considérable", sa président de la Fed, Janet Yellen, avait expliqué que derrière le terme "patient" il fallait comprendre qu'il n'y aurait vraisemblablement pas de hausse de taux lors des "deux prochaines réunions au moins", soit pas avant avril 2015. Elle avait alors ajouté que cette position était "compatible" avec l'expression "période considérable", utilisée dans une longue série de déclarations de politique antérieures. La Fed maintient des taux quasi-nuls depuis décembre 2008. Elle n'a pas publié de prévisions économiques et aucune conférence de presse n'a eu lieu après cette réunion. (Michael Flaherty et Howard Schneider, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux