La Fed laisse ses taux inchangés

le
0
LA FED SE DIT CONFIANTE DANS L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE
LA FED SE DIT CONFIANTE DANS L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a, comme attendu, laissé sa politique monétaire inchangée mercredi mais elle a exprimé sa confiance dans l'évolution des perspectives économiques aux Etats-Unis, laissant la porte ouverte à une hausse de taux en juin.

A l'issue de deux jours de débat, le comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed a maintenu l'objectif du taux des fonds fédéraux dans une fourchette de 0,25% à 0,50%, niveau auquel il se trouve depuis décembre dernier après son premier relèvement depuis dix ans.

Dans le communiqué publié à l'issue de sa réunion, le FOMC constate que le marché du travail aux Etats-Unis a continué de s'améliorer en dépit d'un récent ralentissement de la croissance et déclare qu'il continuera de surveiller l'évolution de l'inflation.

Il ajoute que les facteurs défavorables liés à la situation économique et financière internationale restent à surveiller mais l'évocation des risques liés à ces facteurs ne figure plus dans son communiqué.

"Le comité continue de surveiller étroitement les indicateurs d'inflation et l'évolution de la situation économique et financière mondiale", dit le texte.

Pour la troisième fois consécutive, le communiqué de politique monétaire n'intègre aucune mention sur l'équilibre global des risques pesant sur l'économie.

La Fed note toutefois si les dépenses des ménages ont ralenti, leurs revenus réels ont augmenté à "un rythme solide" et que la confiance du consommateur demeure élevée.

Une récente enquête de Reuters auprès de plus de 80 économistes a montré que ceux-ci tablent sur deux relèvements de taux d'ici la fin de l'année, le premier d'entre eux étant susceptible d'intervenir en juin.

Wall Street a peu réagi à la publication du communiqué du FOMC mais le dollar s'est orienté à la hausse face à l'euro et au yen avant de céder ses gains, tandis que les cours des emprunts d'Etat américains baissaient brièvement.

(Lindsay Dunsmuir et Jason Lange; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant