La Fed doit admettre la fin de l'urgence déflationiste

le
0
L'état d'urgence déflationiste implicitement déclaré par la Réserve fédérale il y a plus d'un an, n'est plus

L'état d'urgence déflationniste implicitement déclaré par la Réserve fédérale il y a plus d'un an, n'est plus. Certes les meilleurs experts peuvent diverger sur la solidité de la croissance américaine. Les gouverneurs de la Fed peuvent aussi débattre de la fragilité réelle de la consommation dans une situation de stagnation du pouvoir d'achat. Le marché de l'emploi n'est pas non plus guéri: même avec une rechute du taux de chômage annoncée la semaine dernière au plus bas depuis cinq ans, le nombre d'emplois dans l'industrie est par exemple inférieur de 8% à ce qu'il était en 2008. Dans le secteur de la construction, pourtant en plein rebond depuis deux ans, l'emploi est toujours de 14% en deça de son niveau antérieur à la crise.

Pour autant «l'assouplissement quantitatif» pratiqué par la Fed depuis l'automne 2012 devient très difficile à justifier...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant