La Fed craint de relever ses taux trop vite -minutes

le
1

(Actualisé avec précisions, commentaires, réactions de marchés) par Michael Flaherty et Howard Schneider WASHNGTON, 18 février (Reuters) - Les responsables de la Réserve fédérale américaine ont exprimé leurs craintes, lors de la réunion de politique monétaire du mois dernier, qu'un relèvement prématuré des taux d'intérêt ne donne un coup de frein à la reprise de l'économie américaine. Selon les "minutes" de la réunion de son comité de politique monétaire (FOMC) des 27 et 28 janvier, ils se sont également inquiétés de l'impact de l'abandon du mot "patient" dans les indications sur l'orientation future ("guidance") de la politique de la Fed en matière de taux d'intérêt. Les responsables de la Fed ont discuté de l'impact des taux d'inflation obstinément bas sur la détermination de la banque centrale à aller vers un relèvement de ses taux directeurs. Certains responsables de la Fed ont suggéré dans le passé récent qu'un relèvement des taux directeurs, le premier en près de dix ans, pourrait avoir lieu en juin. Les "minutes" ont révélé l'intensité du débat au sein de la banque centrale sur l'inflation et souligné la volonté de responsables de maintenir les taux bas pendant plus longtemps. "Je pense que c'est probablement beaucoup plus accommodant qu'anticipé par qui que ce soit, c'est certain. Je crois qu'il va être difficile pour eux d'agir en juin, mais cela ne veut pas dire qu'ils ne le feront pas", commente Greg Peters chez Prudential Fixed Income. Wall Street a réduit, voire effacé, ses pertes après la publication de ces "minutes" de la réunion, alors que le rendement des obligations du Trésor américain se sont détendus. Le compte-rendu de la réunion de janvier a également montré que les responsables de la Fed estiment que le ralentissement de l'économie chinoise et les tensions au Moyen-Orient et en Ukraine fait peser des risques baissiers sur les perspectives économiques aux Etats-Unis, même si les mesures prises par les banques centrales étrangères améliorent ces perspectives. Les responsables de la Fed ont réaffirmé qu'une décision concernant le calendrier d'une hausse des taux dépendrait des indicateurs économiques, tout en craignant de les relever trop tôt. "De nombreux participants ont souligné qu'un relèvement prématuré des taux pourrait affaiblir l'apparente reprise solide de l'activité réelle et des conditions du marché du travail, et freiner la progression vers les objectifs du comité (de politique monétaire)", selon les "minutes" publiées mercredi. La banque centrale américaine avait réaffirmé à l'issue de sa réunion de janvier qu'elle adopterait une position "patiente" en vue d'un premier relèvement de ses taux directeurs, tout en reconnaissant la dégradation de certains indicateurs d'inflation. ID:nL6N0V74ZK Les "minutes" montrent que de nombreux participants craignent que l'abandon du mot "patient" -- quand le moment sera venu -- risque de faire basculer les anticipations de hausse des taux du marché dans "un lapse de temps excessivement limité." La référence à ce lapse de temps limité suggère qu la banque centrale redoute que, lorsqu'elle abandonnera le terme "patient", les investisseurs y accordent trop d'importance et les marchés financiers réagissent de façon excessive. (Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • speedy36 le jeudi 19 fév 2015 à 05:06

    Quel manque de courage !!!!! Un quart de point ne serait que logique face à la puissance de la recouvert américaine

Partenaires Taux