La Fed a permis à Wall Street de terminer en hausse

le
0

* Le Dow a gagné 0,58%, le S&P-500 0,77%, le Nasdaq 0,59%

* Hausse accélérée des taux mais arrêtée à un niveau plus bas - Fed

(Actualisé avec des précisions, nouvelle citation, éléments des marchés des changes et obligataires)

par Chuck Mikolajczak et Angela Moon

NEW YORK, 18 juin (Reuters) - Wall Street a clôturé en hausse mercredi, alors qu'elle avait stagné durant la plus grande partie de la séance, réagissant favorablement aux annonces de la Réserve fédérale en matière d'évolution des taux d'intérêt.

Cette dernière a laissé entendre qu'elle pourrait relever les taux d'intérêt à un rythme un peu plus soutenu à partir de l'année prochaine mais aussi que son taux des Fed funds - son principal taux directeur - pourrait se situer à long terme en deçà de ce qu'elle avait précédemment anticipé. ID:nL6N0OZ375

L'indice SXP-500 a terminé à un nouveau record, tandis que l'indice de volatilité du CBOE .VIX , dit aussi "indice de la peur", est tombé à son niveau le plus bas depuis février 2007.

"Ca monte et ça descend pour la Bourse, surtout après les annonces de la Fed aujourd'hui", a commenté Mike Arone (State Street Global Advisors). "Je pense que l'environnement (économique) évolue très bien pour les actifs à risque en général et les actions en particulier".

A l'issue d'une réunion débutée mardi, la banque centrale a réduit sa prévision de croissance du PIB de 2014 mais elle n'a pas changé celles de 2015 et de 2016 et elle pense que la reprise économique est bien là malgré le coup de froid du premier trimestre.

Les annonces de la Fed ont dans un premier temps fait progresser le dollar contre le yen et l'euro mais le billet vert s'est par la suite orienté en baisse face à ces deux monnaies, ses propos restant dans la ligne d'une politique monétaire ultra-accommodante de l'avis des cambistes.

Ce qui explique que le marché obligataire se soit bien repris et ait monté sur des rachats de découverts, au lendemain d'une statistique des prix de détail qui montrait des tensions inflationnistes et à laquelle il avait donc mal réagi.

"La décision confirme que la Réserve fédérale s'en tient à ce qu'elle a dit; elle bouclera sa sortie de l'assouplissement quantitatif en cours d'année", commente Mohamed El-Erian (Allianz SE), qui observe qu'il reste pour la Fed des défis à relever en matière d'emploi et de croissance.

L'indice Dow Jones .DJI a gagné 98,13 points (0,58%) à 16.906,62. Le S&P-500 .SPX a pris 14,99 points (0,77%) à un nouveau record de 1.956,98. Le Nasdaq Composite .IXIC a progressé de 25,60 points (0,59%) à 4.362,84.

L'indice S&P-500 a gagné 1,1% depuis le début de la semaine,

les investisseurs étant largement passés outre la montée des périls en Irak en se focalisant surtout sur des statistiques manufacturières meilleures que prévu et sur une multitude d'opérations de fusion et acquisition.

L'indice VIX a chuté de 12% à 10,61, ce qui s'explique en partie par l'expiration de contrats d'option vendredi.

Aux valeurs, FedEx FDX.N a gagné 6,2% après avoir publié ce mercredi un bénéfice trimestriel plus que doublé, la période correspondante de l'an dernier ayant été marquée par de lourdes charges exceptionnelles liées à un plan de restructuration et d'économies. ID:nL6N0OZ1R4

Sa hausse a dopé l'indice Dow Jones des transports .DJT qui a pris 1,5%.

Amazon.com AMZN.O a gagné 2,7% après avoir présenté ce mercredi son premier smartphone, le Fire Phone, avec lequel le géant du commerce en ligne compte se distinguer dans un marché largement dominé par Apple et Samsung Electronics.

ID:nL6N0OZ3G3

Adobe ADBE.O a bondi de plus de 8%. Le concepteur des logiciels Photoshop et Acrobat a fait état mardi soir de résultats trimestriels supérieurs aux attentes en raison notamment du succès de ses suites Creative Cloud et Marketing Cloud.

General Electric GE.N a fini stable. Le conglomérat industriel va présenter jeudi au gouvernement français et aux syndicats d'Alstom ALSO.PA une offre améliorée pour le rachat de la branche énergie du groupe français, ont indiqué mercredi à Reuters deux sources proches du dossier, dont une proche du groupe américain. ID:nL6N0OZ0V1

Le volume a représenté 5,94 milliards de titres échangés, au-dessus de la moyenne du mois dernier de l'ordre de 5,76 milliards, selon des données de BATS Global Markets.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant