La fausse sortie du premier ministre égyptien

le
0

Au Caire, le chef du gouvernement a présenté sa démission lundi, mais il continuera à gérer les affaires courantes, préparant ainsi la mise sur orbite de la candidature du maréchal al-Sissi à la présidentielle.

Quand les ministres se sont réunis lundi matin en Conseil, la plupart ne savaient pas que le premier d'entre eux, Hazem Beblawi, comptait démissionner, ce qui entraînerait leur renvoi à tous. Après une réunion d'une quinzaine de minutes, M. Beblawi a pris la parole à la télévision d'État et justifié son départ: «Le gouvernement a fourni tous les efforts possibles pour sortir l'Égypte d'un tunnel étroit fait d'enjeux sécuritaires, de pressions économiques et de troubles politiques.» Mais paraphrasant involontairement Lionel Jospin, il conclut: «Le gouvernement ne peut pas tout.»

Les rumeurs évoquent déjà son successeur: Ibrahim Mahlab, le ministre du Logement - un poste stratégique, dans une Égypte qui, selon ses statisticiens, vient de franchir le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant