La famille socialiste réunie à l'Hôtel de ville

le
0
Le maire de Paris, Bertrand Delanoë a promis une amélioration des relations avec l'État.

Les yeux noyés de larmes. Bertrand Delanoë était extrêmement ému en accueillant, mardi, François Hollande dans la fastueuse salle des fêtes de l'hôtel de ville de Paris. Dans cette réplique «républicaine» de la galerie des Glaces du château de Versailles, pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, un maire de la capitale de gauche a accueilli un président de la République de gauche.

François Hollande, depuis l'estrade sur laquelle avaient aussi pris place, entre autres, des maires d'arrondissement, dont l'ancien maire RPR de Paris Jean Tiberi, a rendu hommage à cette émotion qui lui est parue «empreinte de dignité». Le président de la République, poursuivant sa première journée sur le thème de l'unité de la nation, a considéré que ce «moment important» du rassemblement l'était «aussi pour ceux qui ne l'ont pas voulu ou désiré et qui ont même combattu cette hypothèse». «Un instant, a-t-il souhaité, qui doit être préservé le pl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant