La famille Oppenheimer lâche le contrôle de la De Beers

le
0
Copyrights here
Copyrights here

(lerevenu.com) - Une page se tourne dans l'histoire de De Beers. En novembre dernier, la famille Oppenheimer avait conclu avec Anglo American l'accord de cession du solde de sa participation (40%) dans De Beers, une transaction de 5,2 milliards de dollars. Une opération qui a été finalisée hier. Le conglomérat minier dont le siège est à Londres porte ainsi de 40 à 84% son contrôle de la De Beers, l'Etat du Botswana détenant le solde (15%). En Bourse de Londres, l'action Anglo American perd 2,46% dans la séance.

C'est Sir Ernest Oppenheimer qui a fondé Anglo American en 1917 et pris le contrôle de De Beers, en 1920, rappelle le Financial Times du 17 août. De Beers a contrôlé jusqu'à 90% du commerce mondial de diamants et sa part de marché est revenue à environ 25%, ces dernières années. Au premier semestre, son excédent brut d'exploitation (502 millions d'euros) a été divisé de moitié, du fait des difficultés des négociants en pierres précieuses et de la base de comparaison défavorable avec un premier semestre 2011 marqué par un envol des prix des diamants bruts.

Un temps, la famille Oppenheimer avait imaginé reprendre le contrôle d'Anglo American, en cédant ses intérêts dans De Beers. Mais, Cynthia Carrol, la nouvelle directrice exécutive d'Anglo American en a décidé autrement en estimant que le producteur de diamants devait demeurer dans le c?ur des activités du groupe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant