La famille de Merah refait parler d'elle

le
0
La mère de Mohamed Merah envisage de se constituer partie civile, à son retour en France, pour avoir accès au dossier. Elle estimerait qu'il existe des «zones d'ombres» dans l'opération du Raid.

Un peu plus d'un mois après la mort de Mohamed Merah, sa famille refait parler d'elle. Depuis l'Algérie, la mère de l'homme tué par le Raid le 22 mars dernier prépare son retour en France et envisage d'entrer dans la procédure judiciaire. Zoulhika Aziri était en effet allée «se mettre au vert» en Algérie au lendemain des tueries de Toulouse et Montauban et de la mort de Mohamed Merah.

Cette mère de famille, qui avait été relâchée au terme de 72 heures de garde à vue, a rejoint l'Algérie quelques jours après l'inhumation de son fils. «Elle n'a pas vu son corps. Elle n'a pas assisté à son inhumation et elle n'est toujours pas allée se recueillir sur sa tombe au carré musulman du cimetière suburbain de Cornebarrieu», précise Abdallah Zekri, conseiller du recteur de la Grande Mosquée de Paris. C'est lui qui avait été chargé des obsèques de Mohamed Merah.

Le jour de son inhumation, la mère du tueur avait assisté à une réunion au consulat d'Algérie à T

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant