La famille de Leonarda avait épuisé tous les recours possibles

le
0
Malgré une dernière demande en 2013, la famille ne satisfaisait pas les critères pourtant très favorables de la circulaire Valls, en termes de résidence et d'activité professionnelle, même temporaire.

L'affaire de la petite Leonarda est avant tout celle d'une famille de Kosovars de huit personnes. La famille Dibrani est entrée irrégulièrement sur le territoire français le 26 janvier 2009. À peine arrivée, elle dépose une demande de droit d'asile.

Le dossier de ces Roms du Kosovo est étudié par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), qui rejette le 20 août 2009 leur demande de protection internationale au motif qu'ils ne peuvent justifier de persécutions au sens de la Convention de Genève. La Cour nationale du droit d'asile rejette en appel leur demande pour les mêmes raisons le 31 janvier 2011. Deux mois plus tard, la famille demande un réexamen de sa situation par ces mêmes instances. Qui rejettent à nouveau la requête. L'adm...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant