La famille de Francis Collomp : «C'est une délivrance»

le
0
La famille de Francis Collomp : «C'est une délivrance»
La famille de Francis Collomp : «C'est une délivrance»

Retenu par un groupe armé au Nigéria depuis décembre 2012, Francis Collomp est libre, a annoncé dimanche matin l'Elysée dans un communiqué. L'ingénieur français de 63 ans aurait profité d'une opération de l'armée nigériane pour s'évader samedi. A l'issue de ses onze mois de captivité, ses proches expriment leur soulagement et leur bonheur.

«Je suis restée bouche bée, je ne réalise pas encore, c'est la joie», s'est réjouie son épouse. Entourée de sa famille, ses six frères et ses trois s?urs, mais aussi d'amis, Anne-Marie Collomp, a improvisé une conférence de presse devant son immeuble, de la commune du Port, à la Réunion. Elle a raconté qu'elle était à la plage quand elle a reçu un coup de téléphone du Quai d'Orsay pour lui annoncer la libération de son mari. Puis, François Hollande, qui était alors en vol pour se rendre à Tel Aviv en Israël, l'a appelée. «Il était 14h20 (11h20 à Paris)», raconte-t-elle. «Je suis restée bouche bée, je ne réalise pas encore. Finie, finie la tristesse, c'est la joie».

«J'ai appris cette nouvelle de la bouche du président qui m'a appelé de son avion en partance pour Israël. C'est un immense soulagement», a déclaré de son côté Denis Collomp, le frère de l'ex-otage. «Je n'ai pas d'autre détail. Je sais seulement qu'il se trouve à Abuja (la capitale du Nigeria)», a-t-il ajouté. «C'est une délivrance» pour Gilda Marbois, la belle-s?ur de l'ex-otage. «Francis est un héros. Francis est quelqu'un de battant, de fort. Il a fait ce qu'il fallait» a-t-elle réagit sur BFMTV, à propos de son évasion.

AUDIO. La belle-s?ur : «Francis est un héros»

L'Elysée salue la libération de Francis Collomp

En fin de matinée, l'Elysée a annoncé par communiqué la nouvelle, saluant avec «joie la libération» de Francis Collomp. «La France n'a cessé de déployer tous ses efforts pour parvenir à ce dénouement heureux. Le Président exprime toute ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant