La famille de Coralie Moussu dénonce une «enquête légère»

le
0
La jeune femme avait disparu en novembre 2009 avant d'être retrouvée plus d'un an plus tard. Ses parents ignorent toujours les circonstances de sa mort.

Alors que l'affaire Laëtitia provoque des remous dans le monde de la justice, un autre dossier de disparition, aujourd'hui moins médiatisé et non élucidé, se joue dans l'ombre. Epuisée par la lenteur de l'enquête, la famille de Coralie Moussu - qui a disparu en novembre 2009 dans le Gard, avant d'être retrouvée plus d'un an plus tard - a décidé de pousser un cri de colère afin de pouvoir connaître les circonstances de sa mort. Objectif : pouvoir faire son deuil.

Lorsque Coralie Moussu, 32 ans, disparaît le 6 novembre 2009 à Vénéjan, un important dispositif de recherches est rapidement mis en place. Pendant des jours, policiers, chasseurs, joggeurs, bénévoles, retraités ratissent routes et chemins, explorent les ravins, sillonnent la garrigue. Les plongeurs de la gendarmerie inspectent quant à eux le lit du Rhône. Mais aucun indice n'est trouvé. Et sa voiture, une Nissan Micra noire, reste introuvable. Alors qu'une information judiciaire est ouverte pour «dispa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant