La faible mousson indienne menace les récoltes

le
0

(Commodesk) Après un démarrage tardif, la mousson en Inde est inférieure de 22% à la normale selon le département météorologique indien (IMD). Le taux moyen de précipitations était de 232,5 mm entre le 1 juin et le 15 juillet contre 298,6 mm lors des moussons considérées comme normales.

Les craintes des producteurs de céréales et de coton s'accentuent et la menace d'un risque d'inflation sur les produits alimentaires apparaît. Selon l'IMD, la moitié des 28 Etats indiens connaissent des déficits pluvieux allant de 20 à 50%. Le manque de pluie se fait sentir dans des zones majeures de l'agriculture indienne, l'Etat de Maharashtra (déficit pluvieux de 40%), qui abrite d'immense champs de coton et de canne à sucre, le Karnataka (-50%) grand producteur de canne et le Bengale occidental (-34%) où se trouve la majorité des rizières.

Les semis ont pris du retard et la hausse des surfaces plantées pour le coton et la canne à sucre ne suffit pas à assurer les prochaines récoltes. La mousson représente 70% de la pluviométrie annuelle pour l'agriculture indienne et s'étend de juin à septembre. L'IMD estime que les pluies de juillet à août vont couvrir le déficit de juin, mais ne peuvent assurer une compensation sur l'ensemble de la mousson.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant