La facture énergétique pèse toujours plus lourd dans le budget des ménages

le
2
La dépense moyenne de carburant a en revanche baissé de 60 euros par ménage par rapport à 2012, "presque entièrement en raison de la baisse des prix à la pompe". Alexandru Nika/shutterstock.com
La dépense moyenne de carburant a en revanche baissé de 60 euros par ménage par rapport à 2012, "presque entièrement en raison de la baisse des prix à la pompe". Alexandru Nika/shutterstock.com

(AFP) - Chaque ménage français a dépensé en moyenne 3.210 euros en 2013 pour couvrir ses besoins en énergie (transport et logement), un chiffre qui représente 6,2% de leurs dépenses globales, une proportion inégalée depuis 1991, d'après un bilan du ministère de l'Ecologie.

Selon le "Bilan énergétique de la France en 2013" publié mardi, "les dépenses d'énergie pour le logement ont augmenté de 100 euros, sous le double impact de la hausse des prix des énergies de chauffage et de besoins accrus en chauffage".

La dépense moyenne de carburant a en revanche baissé de 60 euros par ménage par rapport à 2012, "presque entièrement en raison de la baisse des prix à la pompe".

La facture "énergie" des Français était de 3.170 euros en 2012 et de 2.953 euros en 2011, selon les chiffres du ministère.

Au niveau national, la facture énergétique de la France a atteint 66 milliards d'euros en 2013, soit un recul de 4,6% par rapport au record de 2012.

Ce recul s'explique surtout par un repli des prix internationaux du pétrole et du charbon, indique le baromètre annuel.

Le déficit très marqué des échanges commerciaux liés à l'énergie (124 millions de tonnes équivalent pétrole en 2013) augmente légèrement, le recul des importations ayant été compensé par une baisse plus rapide des exportations (produits raffinés et électricité).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rjd01 le mardi 29 juil 2014 à 23:28

    Les depenses moyennes par menage sont donc de 50 000 euros par an. Encore un article bidon

  • benoitdh le mardi 29 juil 2014 à 18:59

    On oublie trop souvent que l'Etat et les collectivités locales taxent lourdement l'énergie et contribuent par une fiscalité lourde et opaque à renchérir son coût