La facture énergétique devrait grimper en flèche d'ici 5 ans

le
0
L'Anreh, le prix auquel EDF doit vendre son électricité d'origine nucléaire à ses concurrents, doit être renégocié cette année
L'Anreh, le prix auquel EDF doit vendre son électricité d'origine nucléaire à ses concurrents, doit être renégocié cette année
L'électricité bon marché a vécu. Si l'on en croit les prévisions de la vénérable Commission de régulation de l'énergie (CRE), la facture d'électricité bondira en effet de 30 % à l'horizon 2017...



La fermeture programmée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), doyenne du parc atomique français régulièrement pointée du doigt par les écologistes et les associations de protection de l'environnement, n'explique bien sûr pas cette augmentation, qui est une mauvaise nouvelle de plus dans un contexte d'érosion constante du pouvoir d'achat de nos concitoyens. Parce que toute médaille a son revers, celle-ci serait en fait pour une large part la résultante de la hausse des contributions pour favoriser le développement des énergies renouvelables.

Pour rappel, ces dernières sont censées représenter 23 % de la production nationale d'électricité à l'horizon 2020. Un objectif déterminé par l'ex-majorité dans le cadre du Grenelle de l'environnement et qui sera très difficile, sinon impossible à atteindre. Ce qui ne veut pas dire que l'énergie durable, au demeurant objet de nombreuses innovations, qui jouit d'une importante marge de progression et dont le coût global est amené à baisser au fil des années, doit rester sur le carreau. Lire la suite
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant