La facture énergétique de la France a atteint un record en 2011

le
0
LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE LA FRANCE A ATTEINT UN RECORD EN 2011
LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE LA FRANCE A ATTEINT UN RECORD EN 2011

PARIS (Reuters) - La facture énergétique de la France a atteint plus de 61 milliards d'euros en 2011, dépassant le précédent record de 2008 en raison de la hausse des prix de l'énergie, selon le ministère de l'Ecologie qui a publié jeudi le bilan 2011.

Cette facture, qui représente une hausse d'un tiers par rapport à 2010, aurait pu être plus importante si 2011 n'avait pas été l'année la plus chaude depuis 1900. En dehors des mois de juillet et d'août, les températures ont été supérieures à la norme toute l'année.

"La facture énergétique de la France s'alourdit de près d'un tiers en 2001 pour atteindre 61,4 milliards d'euros. Elle dépasse ainsi le record précédemment établi en 2008 soit 59,2 milliards d'euros et concentre 88% du déficit commercial", selon le rapport du ministère de l'Ecologie.

La hausse des prix s'est également répercutée sur les ménages français qui ont payé 3.000 euros de facture moyenne d'énergie en 2011, dont la moitié pour le carburant.

L'énergie représente en moyenne 7,7% de la consommation des ménages, soit un niveau important au regard du seuil de précarité énergétique, situé traditionnellement à 10% des revenus, a souligné Pierre-Franck Chevet, responsable de la Direction générale de l'Energie et du Climat (DGEC), lors d'une présentation de ce rapport.

On estime à environ 9 millions le nombre de personnes touchées par la précarité énergétique en France.

Interrogé sur les priorités du prochain grand débat sur la transition énergétique qui s'ouvrira à l'automne, Pierre-Franck Chevet a insisté sur l'enjeu de la rénovation des logements, qui représentent à eux seuls plus de 40% de la consommation totale d'énergie en France, tertiaire inclus.

En comparaison, l'industrie ne représente aujourd'hui que 19% environ, en baisse de 3,4%, de cette consommation. Les transports atteignent environ 30%.

"Le point clé en matière d'efficacité énergétique, c'est le logement. C'est un enjeu doublement majeur par sa masse et parce que, vu la situation du parc, c'est là qu'il y a le plus à faire", a dit Pierre-Franck Chevet.

Le transport est un deuxième enjeu prioritaire, notamment à travers les biocarburants et le développement des voitures vertes.

Le grand débat sur la transition énergétique sera précédé par la conférence environnementale qui se tiendra les 14 et 15 septembre, où le thème de l'énergie sera également abordé. Ce débat devrait donner lieu à une loi de programmation au premier semestre 2013.

Marion Douet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant