«La façade maritime française est un atout»

le
0
INTERVIEW - Aux yeux de Nathalie Kosciusko-Morizet, la mer possède un potentiel extraordinaire pour la médecine, les cosmétiques ou l'agroalimentaire

LE FIGARO. - Que sont pour vous les Journées de la mer ?

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. - Il s'agit d'une opération sans équivalent en Europe que nous avons construite il y a deux ans autour de la Journée mondiale de l'océan. Cette année, il y aura plus de 200 manifestations de nature très variée dans tout l'Hexagone. Je vais personnellement participer à plusieurs d'entre elles. Ces Journées abordent toutes les dimensions de la mer. Il ne s'agit pas uniquement de rendre hommage à la mer ludique ou à la biodiversité. Il s'agit de redécouvrir aussi la mer dans sa dimension économique, créatrice de richesse et d'emplois.

La mer est-elle un secteur économique en développement?

La France est une grande nation maritime qui s'ignore. Nous avons le deuxième espace maritime au monde, avec 11 millions de km2, des milliers de kilomètres de côtes et des millions de passionnés. La France représente à elle seule 10% de la biodiversité de la planète et 20% des atolls grâce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant