La fabrique des terroristes

le
0
Avant de se radicaliser, Saïd (à droite) et Chérif Kouachi ont grandi dans le 19e arrondissement de Paris.
Avant de se radicaliser, Saïd (à droite) et Chérif Kouachi ont grandi dans le 19e arrondissement de Paris.

Il ne s'agit pas de faire pleurer dans les chaumières sur les deux hommes cagoulés qui ont fait irruption dans une salle de rédaction et fait feu à l'arme automatique sur des journalistes et des dessinateurs. Mais s'interroger sur la fabrique du terrorisme est évidemment nécessaire. Parce qu'on ne naît pas terroriste, mais qu'on le devient. Parce que les frères Kouachi sont nés en France et sont devenus "fous de Dieu" en France.

On sait déjà que Chérif Kouachi s'est radicalisé au contact de la filière des Buttes-Chaumont, un processus qui s'est poursuivi en prison. On sait aussi que Saïd, plus réservé que son plus jeune frère, s'est entraîné au Yémen avec al-Qaida.

Mais avant ? D'où vient que ces jeunes gens se soient rapprochés de l'islam radical jusqu'à prendre les armes ? Reporterre, un journal écologiste en ligne, a retrouvé Évelyne, une femme qui les a croisés dans leur enfance dans le 19e arrondissement de Paris. Elle décrit l'immense misère affective et sociale dans laquelle ont grandi les deux frères. Cela n'explique pas tout. Évidemment. Mais son témoignage vaut pourtant la peine d'être lu.

Évelyne est à l'origine dans les années 90 de l'association Jeunes et locataires, qui s'est donné pour but de sortir des gamins du quartier de plus en plus ghettoïsé. Elle organise notamment une sortie à Eurodisney. C'est ainsi qu'elle a croisé la route de Chérif, le plus turbulent des frères, qu'elle surveille, dit-elle, "comme...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant