La e-santé permettrait d'économiser 11 milliards

le
0
Une étude de PriceWaterhouseCooper chiffre les économies sur les dépenses de santé que permettrait l'usage du smartphone pour améliorer le suivi des patients. Mais de nombreux freins sont à lever.

Utiliser son smartphone pour se souvenir d'un rendez-vous chez le médecin, transmettre son taux de glycémie ou envoyer un MMS à son dermatologue: ces pratiques, encore peu développées, portent le nom de m-santé. Une nouvelle façon pour les médecins de suivre leurs patients qui permettrait, selon PriceWaterhouseCooper (PwC), de réaliser de substantielles économies à l'heure où le déficit de la Sécurité sociale se creuse. Plus précisément, 11,5 milliards d'euros de dépenses de santé en France d'ici 2017, et 99 milliards dans l'Union européenne.

D'après le cabinet d'audit, la m-santé permettrait par exemple de réduire de 70% les arrêts maladies liés à des maladies chroniques comme le diabète, l'insuffisance respiratoire ou les troubles cardio-vasculaires, grâce à...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant