La e-publicité ne connaît pas la crise

le
1
Le marché français de la publicité digitale a rapporté 1,44 milliards d'euros au premier semestre 2014, et enregistre une croissance de 3 % (selon l'observatoire de l'e-pub).
Le marché français de la publicité digitale a rapporté 1,44 milliards d'euros au premier semestre 2014, et enregistre une croissance de 3 % (selon l'observatoire de l'e-pub).

Selon l'étude récemment publiée par l'observatoire de l'e-pub, le marché français de la publicité digitale a rapporté 1,44 milliard d'euros au premier semestre 2014, et enregistre une croissance de 3 %. C'est l'unique segment en croissance dans un marché publicitaire globalement en baisse. Ce succès s'explique par l'évolution des habitudes des consommateurs, de plus en plus connectés. En effet, l'audience internet sur mobile s'est accrue de 7 points entre mars 2013 (29 %) et mars 2014 (36 %), le chiffre d'affaires du e-commerce a grimpé de 11 % grâce à l'expansion du shopping sur smartphone et tablette, quant aux réseaux sociaux, ils fidélisent désormais 38 % des Français, contre 36 % en 2013. Le marché de la e-publicité s'appuie également sur le développement du multitasking (multitâches) : les internautes naviguent en même temps sur les différents supports à leur disposition (vidéo, télévision, réseaux sociaux). À titre d'exemple, lors de la Coupe du monde, le multitasking a concerné un tiers des audiences TV. Enfin, le premier semestre 2014 enregistre une hausse de 7 % de vidéonautes (YouTube, Dailymotion) par rapport au premier semestre 2013. Ces nouveaux supports présentent un challenge pour les régies publicitaires, qui font tout pour y conquérir de nouvelles parts de marché. Des formats publicitaires de plus en plus synchronisésLa principale tendance des mois à venir concerne l'uniformisation des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • c.debarg le mardi 22 juil 2014 à 12:40

    je deteste les pub