La droite veut des mesures d'exception, Cazeneuve appelle au respect de la Constitution

le
2
La droite veut des mesures d'exception, Cazeneuve appelle au respect de la Constitution
La droite veut des mesures d'exception, Cazeneuve appelle au respect de la Constitution

La lutte contre le terrorisme doit se faire «dans le respect rigoureux de l’Etat de droit». Bernard Cazeneuve a répondu ce mercredi matin sur «Europe 1» aux leaders politiques de la droite, qui multiplient les appels à la fermeté face à la radicalisation islamiste après la prise d'otage sanglante à Saint-Pierre-du-Rouvray (Seine-Maritime).

 

«Nous entrerions dans un Etat arbitraire qui serait un Etat liberticide et nous aiderions les terroristes à atteindre leurs objectifs, c’est-à-dire la destruction de notre modèle et de notre liberté», a prévenu le ministre de l’Intérieur, répondant notamment à Nicolas Sarkozy. «Un ancien président de la République ne peut pas dire que le respect de la Constitution (...), que le respect des principes républicains est une argutie juridique, non, c'est un devoir moral.»

 

>> Attaque dans une église : suivez les événements de la journée en direct

 

Dans une interview accordée au «Monde», Nicolas Sarkozy a fustigé le refus de la gauche «à vraiment faire bouger les lignes de droit pour l’adapter à l’ampleur de la menace». «Notre système doit protéger les victimes potentielles plutôt que les auteurs probables d’un futur attentat», a-t-il lancé, réclamant un «autre degré de riposte» face aux individus radicalisés.

 

Le président des Républicain propose notamment l’assignation à résidence des personnes fichées S sur la seule foi du soupçon. Il a également appelé à une «adaptation» des dispositions européennes sur la double peine, jugeant «indispensable» que tout étranger condamné à plus de cinq ans d'emprisonnement «soit expulsé systématiquement».

 

Une thématique reprise par l’extrême droite. Au micro de BFMTV, Marion Maréchal-Le Pen a réclamé la restauration de cette double peine mais aussi des peines planchers et la suppression des remises automatiques de peine appliquées par la justice. «Certains ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mipolod il y a 11 mois

    Isolement des fichés S dans des prisons style Guantanamo. Rénover le bagne de Cayenne serait certainement judicieux plutôt que de mettre à disposition des salles de gym dans nos prisons.

  • mo.conta il y a 11 mois

    faut s'adapter espece d'incompétant de socialo