La droite veut des données fiables sur l'exil fiscal

le
0
Fiscalistes, gestionnaires de patrimoine, notaires: tous le constatent, ils reçoivent davantage de candidats à l'expatriation depuis que la gauche est revenue au pouvoir.

Mais quelle est l'ampleur exacte du phénomène d'exil fiscal? Impossible de le savoir aujourd'hui. Car en France, il n'existe pas de données fiables et récentes sur le nombre de Français ayant quitté le pays, excédés par leur niveau d'impôt. Les dernières données publiées par le ministère du Budget remontent à... 2008. Une époque antique en matière fiscale! Depuis lors, le bouclier fiscal a été supprimé, l'ISF a été allégé puis réalourdi, la taxe à 75 % a été créée... En outre, ces statistiques étaient très parcellaires. Elles recensaient les redevables à l'ISF ayant quitté le territoire - ils furent 821 en 2008 - et ceux de retour en France - 312 en 2008. Or, parmi les exilés fiscaux, tous ne payent pas l'ISF.

C'est typiquement le cas des chefs d'entreprises, qui ont pris l'habi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant