La droite se divise sur la polémique Écomouv'

le
0
Les conditions d'attribution du partenariat public-privé, signé sous le gouvernement Fillon, attisent les tensions entre copéistes et fillonistes.

La gauche entame sa contre-attaque sur le contrat Écomouv'. La man½uvre sème la confusion à droite et attise les vieilles rivalités. L'opposition s'est divisée mardi entre la défense du partenariat public-privé signé sous le gouvernement Fillon et la crainte d'être associée à la très contestée écotaxe. Témoin de cet embarras: le revirement opéré mardi par Jean-François Copé. Dans la matinée, le patron de l'UMP avait dénoncé sur i>Télé des «coups de gestion aberrants» et épinglé ainsi son propre camp, avant de revenir sur ses propos. En première ligne: l'ancienne ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

C'est elle qui a signé en 2011, le partenariat public-privé avec Écomouv', en compagnie du premier ministre François Fillon, et de Valérie Pécresse, alors ministre du Budget. La société, mont...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant