La droite prend l'ascendant lors des élections municipales au Chili

le
0
La présidente Michelle Bachelet en train de voter lors des municipales à Santiago, qui ont été remportées par la coalition de la droite, dimanche 23 octobre.
La présidente Michelle Bachelet en train de voter lors des municipales à Santiago, qui ont été remportées par la coalition de la droite, dimanche 23 octobre.

Selon le dépouillement partiel, la coalition des partis de droite inflige un revers au gouvernement actuel. Ce vote donne un avant-goût de l’élection présidentielle.

Selon les autorités électorales, l’opposition de droite a remporté dimanche 23 octobre les élections municipales au Chili, notamment dans la capitale Santiago, infligeant un coup dur au centre gauche de la présidente Michelle Bachelet.

Ce scrutin est le dernier organisé avant la présidentielle de 2017, à laquelle Mme Bachelet, dont la popularité est en chute libre, ne pourra se présenter, la loi chilienne interdisant les mandats consécutifs.

Après dépouillement de 83 % des bulletins, les Services électoraux (Servel) attribuaient 38,63 % à « Chile Vamos », la coalition des partis de droite, contre 37,29 % à la Nouvelle majorité, la coalition de centre gauche de la présidente qui réunit des radicaux, des communistes, des démocrates-chrétiens, des sociaux-démocrates et des socialistes.

Des résultats de bon augure pour la droite « C’est la première étape de la reprise de La Moneda », le palais présidentiel, a réagi Hernan Larrain, président de l’ultra-conservatrice Union démocrate indépendante (UDI), l’un des partis formant « Chile Vamos ».

« Haut les cœurs ! Voici venir des temps meilleurs », s’est exclamé pour sa part l’ancien président de droite Sebastian Piñera (2010-2014). Il réagissait à la victoire d’Evelyn Matthei, candidate malheureuse à la présidence contre Mme Bachelet en 2013, qui a remporté dimanche la mairie de Providencia.

« Nous ne pouvons pas ignorer le verdict des urnes », a déclaré Ricardo Lagos, un autre ancien président (2000-2006) qui aspire à porte...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant