La droite populaire veut durcir le projet de loi sur la sécurité

le
0
Les criminels de nationalité étrangère pourraient être interdits de territoire français.

Les députés du collectif de la Droite populaire, Jean-Paul Garraud (Gironde) et Philippe Meunier (Rhône), veulent durcir le projet de loi sur la sécurité intérieure (Loppsi 2), actuellement examiné en deuxième lecture à l'Assemblée. Ils ont fait adopter lundi matin en commission des lois un amendement qui permet à un jury de cour d'assises de prononcer, à l'encontre d'un criminel de nationalité étrangère, une peine complémentaire d'interdiction du territoire français. «Il s'agira d'une peine complémentaire décidée par l'autorité judiciaire suprême, le jury d'assises, expression du peuple souverain», plaide Jean-Paul Garraud. Son collègue Lionnel Luca (Alpes-Maritimes) insiste sur le côté «pédagogique et préventif» de cette proposition.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, n'a pas évoqué ce sujet lundi, dans son discours, mais son entourage précise que le ministre s'en remettra à la «sagesse» du Parlement, dans la mesure où cet amendement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant