La droite majoritaire dans 66 départements

le
1
Le dépouillement a commencé à 18 heures.
Le dépouillement a commencé à 18 heures.

La droite peut revendiquer la majorité dans 66 départements. La gauche conserve 31 départements (contre 61 auparavant). Le FN ne parvient à prendre aucun département. Aucune majorité ne s'est dégagée dans le Vaucluse, qui doit attendre le troisième tour, le jeudi 2 avril, afin de voir quelles alliances se constituent.

À l'issue du premier tour, 149 cantons avaient déjà élu leurs 298 conseillers départementaux à la majorité absolue. Les binômes paritaires de la droite étaient en tête avec 220 élus, devant la gauche (56 élus). On comptait aussi 8 élus FN et 6 "divers". Il restait donc 1 905 cantons à se départager au second tour. Le FN avait pu se maintenir dans 1 100 cantons (dont 772 duels) et s'était classé en tête dans 43 départements. Le PS avait été éliminé dans 524 cantons. Des triangulaires se déroulaient, dimanche soir, dans 278 cantons. Enfin, dans 13 cantons, un seul binôme était candidat.

Valls affaibli par la perte de l'Essonne

Le Parti socialiste avait appelé au "front républicain" lorsqu'il n'était pas présent au second tour. L'UMP est restée fidèle à sa ligne du "ni-ni", même si des personnalités, tel Alain Juppé, ont rappelé qu'à titre personnel elles feraient barrage au Front national. L'UDI, partenaire de l'UMP dans maints cantons, avait appelé à voter pour le candidat de gauche en cas de duel PS-FN.

Des départements méritent une attention particulière en raison d'un enjeu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 30 mar 2015 à 11:53

    Tant que les richesses produites en France seront accaparées et englouties par les frais de fonctionnement de l'état , des régimes sociaux et des statuts et régimes spéciaux.LE CHÔMAGE PERDURERA ET LE DÉFICIT AUSSI