La droite fait un geste envers les médecins 

le
0
Les généralistes n'auront pas à déclarer leurs vacances et ceux qui refusent de remplacer un confrère débordé n'auront pas d'amende.

Enfin ! Les députés ont terminé l'examen de la loi Fourcade. Il s'agissait de rectifier le tir de la «loi Bachelot», votée il y a moins de deux ans par la même majorité, et qui avait agacé les médecins libéraux. Dès avril, l'Assemblée a retiré les dispositions les plus contestées : obligation pour les généralistes de déclarer leurs vacances et amende pour ceux qui refusent d'aller régulièrement en renfort de leurs confrères de banlieue ou de campagne, débordés.

Exit, donc, les mesures contre les déserts médicaux, le nouveau ministre de la Santé, Xavier Bertrand, estimant que la contrainte aurait pour seul effet de diminuer encore les vocations de généralistes. La lecture de la loi Fourcade a ensuite été interrompue par les vacances de Pâques. Elle s'est achevée cette semaine; le texte sera voté mardi, avant d'être harmonisé avec la version du Sénat. Outre les mesures pour assurer les spécialités à risques, voici les dernières dispositions adop

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant