La droite et le logement sur un mode très libéral

le
2
Chantier de construction de logements à Rennes le 24 octobre 2016.
Chantier de construction de logements à Rennes le 24 octobre 2016.

Très similaires, les propositions des candidats à la primaire ignorent les politiques pratiquées par des pays comparables comme l’Allemagne, une nation de locataires où il est moins coûteux de se loger.

La lecture du chapitre « Logement » des programmes des candidats à la primaire de la droite est décevante. Les idées, copiées-collées les unes des autres, sont puisées au registre classique libéral : la propriété pour tous ; la remise en question de la loi pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) et celle de la régulation des loyers du privé. Quant aux HLM, elles doivent rester cantonnées à loger les plus pauvres sans concurrencer les bailleurs privés.

Le diagnostic est, en amont, bien superficiel et le regard demeure franco-français, ignorant des politiques de pays comparables comme l’Allemagne, nation de locataires où le logement est bon marché, et le Royaume-Uni, qui rencontre des difficultés encore plus aiguës que la France pour loger les jeunes et les pauvres.

La critique la plus acerbe de ces programmes vient du patron de Nexity, Alain Dinin. « Les candidats ont bien quelques solutions techniques, souligne ce promoteur, agent immobilier, syndic de copropriétés et gérant locatif, mais ils font l’impasse sur les sujets de société majeurs : faut-il vraiment encourager la propriété au risque d’empêcher la mobilité dans le travail et d’immobiliser d’importants capitaux ? Faut-il favoriser la copropriété qui, avec son lourd processus de décision, empêche la rénovation énergétique des immeubles ? Quid du logement des familles monoparentales et des divorcés, de plus en plus nombreux ? Comment concevoir des logements pour une population vieillissante, faciliter l...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 3 mois

    La propriété pour tous pour nous taxer sur des loyers fictifs une fois que les prêts sont remboursés et des taxes foncières exhorbitantes?

  • 8charlie il y a 3 mois

    mais une chose ne change pas : les niches fiscales immo pour les plus riches financees par les impots des contribuables...