La droite et le centre saluent «la responsabilité» de Borloo

le
0
RÉACTIONS - La décision du président du Parti radical de ne pas se présenter en 2012 a été accueillie avec bienveillance, certains saluant «son courage», d'autres «sa clairvoyance».

Peu après l'annonce surprise de la non-candidature de Jean-Louis Borloo à l'élection présidentielle de 2012, le député-maire UMP de Nice et ancien ministre, Christian Estrosi, a immédiatement salué la décision d' «un ami responsable et intelligent qui doit retrouver toute sa place dans la majorité». Il enfonce le clou sur son compte Twitter : «ceux qui dans ma famile politique lui ont jeté la pierre doivent le regretter aujourd'hui».

Pour la déléguée générale de l'UMP, Nadine Morano, le président du Parti radical «a fait preuve d'une grande sagesse malgré la pression de ceux qui le poussaient vers le chemin de la division». Elle se réjouit de voir sa «famile politique se mettre en ordre de bataille pour gagner la présidentielle».

Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat à la consommation, appelle à «respecter» la «décision responsable» de Borloo, «une grande voix de la majorité». Il ne «fera pas partie du concert qui cherche à instrumentaliser la dü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant