La droite espère prendre sa revanche au Sénat

le
0
178 sièges de sénateurs sont à renouveler en 2014.

Il est toujours délicat de tirer un enseignement national des élections municipales. Résultats agglomérés un peu artificiellement, victoires ou défaites dans les grandes villes, matchs symboliques viennent souvent fausser la perception globale de la plus locale des élections. Une des grilles de lecture possible est de mesurer l'impact des municipales sur un autre scrutin, celui des sénatoriales. En septembre 2014, six mois après les municipales, la Haute Assemblée sera renouvelée pour moitié. Les grands électeurs, qui choisiront leurs représentants au Palais du Luxembourg, sont pour l'essentiel (95 %) issus des conseils municipaux.

L'UMP ne perd pas cet objectif de vue. En pronostiquant une «grande vague bleue» aux municipales, Jean-François Copé espère renverser la courte majorité de gauche au Sénat. Et donner à la droite sa première victoire nationale depuis les défaites de la présidentielle et des lég...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant