"La droite doit avoir ses écologistes"

le
0

Ils se disent Verts et libres, à la différence des autres Verts qui seraient, selon eux, "esclaves" de la gauche. Eux, ce sont Gilles Lacan, avocat général et président d'Écologie sans frontière, Franck Laval, l'un des artisans du Grenelle de l'environnement, et Hélène Pelosse, l'ex-directrice adjointe du cabinet de Jean-Louis Borloo. Ces trois écologistes viennent de créer l'association VertLibre et livrent une charge virulente contre leur ancien parti, EELV, dans une tribune publiée sur Mediapart. "Les Verts, qui ne sont que la voiture-balai du PS, ont décrédibilisé l'écologie. Depuis plus de deux ans, ils ne se sont occupés que des questions sociétales, type mariage pour tous, PMA, GPA..., critique Franck Laval, hôtelier militant et proche de Daniel Cohn-Bendit. Or, ce n'est pas le problème des écologistes !" À l'approche de la conférence Climat, qui se tiendra à Paris en 2015, et des élections régionales, ces écolos convaincus franchissent le pas et tendent la main au centre et à la droite. Alain Lipietz les avait précédés en faisant alliance à Villejuif, aux municipales de mars, avec l'UMP et l'UDI (ce qui lui valut son exclusion d'EELV). "Il faut briser le tabou : la droite doit avoir ses écologistes", argue Laval. Celui qui avait déjà collaboré avec Borloo pour la mise en place du Grenelle est maintenant convaincu qu'il y a une demande d'écologie à droite. Sans compter le ras-le-bol de nombreux sympathisants Verts qui ne se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant