La droite demande plus de fermeté face à l'islamisme

le
0
Jean-François Copé propose «par exemple» que «les étrangers en situation irrégulière» qui ont manifesté samedi «fassent l'objet d'une expulsion immédiate».

Officiellement, pas question pour les ténors de l'UMP d'exploiter politiquement la manifestation sauvage qui a réuni samedi quelque 200 intégristes musulmans à la Concorde. Lundi, l'ancien porte-parole du parti, Frédéric Lefebvre, a même demandé par communiqué à ses «amis» de «ne pas instrumentaliser» cette tentative de démonstration de force. «Nous devons être unis, droite et gauche, pour lutter contre ces actes de violence qui sont le fruit d'un activisme extrémiste, notamment sur Internet, que l'on avait déjà vu à l'œuvre dans l'affaire Merah», plaide-t-il. Au passage, il décerne un satisfecit à Manuel Valls pour avoir «trouvé le ton juste en parlant de "fermeté"» et aux forces de l'ordre qui, selon lui, «ont parfaitement accompli leur travail en interpellant les trois quarts des manifestants.»

«Moi, je n'ai aucun état d'âme», riposte Laurent Wauquiez, interrogé par Le Figaro. «Pourquoi la droite ménagerait-elle Manuel Valls quand

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant