La droite accuse François Hollande de vouloir spolier les riches

le
36
LA DROITE DÉNONCE LA PROPOSITION DE FRANÇOIS HOLLANDE DE TAXER LES PLUS RICHES
LA DROITE DÉNONCE LA PROPOSITION DE FRANÇOIS HOLLANDE DE TAXER LES PLUS RICHES

PARIS (Reuters) - "Spoliation", "fuite en avant fiscale" : la droite a vivement critiqué mardi la proposition de François Hollande de taxer à 75% les revenus annuels au-delà d'un million d'euros, lui préférant la transparence des hauts revenus.

En déplacement au Salon de l'agriculture, le candidat socialiste à l'élection présidentielle du printemps a défendu sa proposition au nom du "patriotisme".

"J'avais depuis longtemps cette idée face à des rémunérations qui peuvent être excessives, parfois même indécentes", a-t-il déclaré lors d'un point presse, évoquant les dirigeants dont les salaires sont supérieurs à 100 smic.

"C'est un signal qui est envoyé, c'est aussi un message de cohésion nationale. Lorsqu'il y a des efforts à faire (...) il est nécessaire que ceux qui sont au plus haut dans la hiérarchie sociale (...) fassent aussi acte de patriotisme", a-t-il ajouté.

Dénonçant une "course à l'échalote", le ministre de l'Économie François Baroin s'est demandé pourquoi le candidat socialiste avait choisi ce seuil de 75%, estimant que cette mesure était "marginale" et "symbolique".

"C'est un message d'encadrement global et c'est un message presque de spoliation par rapport à l'effort produit", a-t-il estimé sur France Inter.

"Ce qu'il faut, c'est que ça soit transparent", a-t-il ajouté, préférant pour sa part la validation des hauts salaires par l'ensemble des actionnaires de l'entreprise, mesure proposée par le président sortant Nicolas Sarkozy.

Même position du côté du ministre des Affaires étrangères.

"C'est la fuite en avant fiscale, la confiscation fiscale," a déclaré Alain Juppé sur RTL. "Monsieur Hollande donne le sentiment qu'il rame (...) pour suivre le flux de Sarkozy", a-t-il ajouté.

UN "COUP MÉDIATIQUE" POUR LE PEN

Marine Le Pen a pour sa part estimé qu'il s'agissait d'un "coup médiatique" destiné à "la gauche de la gauche", et le candidat centriste François Bayrou a estimé que cette proposition pousserait à l'exil de nombreux Français.

"Je crois que c'est Audiard qui avait une phrase un peu rude qui disait 'le déconomètre fonctionne à plein tube'. 75%, plus la Contribution sociale généralisée, plus l'impôt sur la fortune, cela veut dire que l'on est à près de 100% d'imposition d'un certain nombre de sommes", a-t-il dit sur BFM TV.

"Il va se passer que ces gens vont aller se payer à l'étranger. (...) Au bout du compte la France n'y gagnera pas, elle y perdra."

La gauche a pour sa part défendu une mesure jugée "juste". Ségolène Royal y a vu un "signal fort", tandis que Pierre Moscovici, directeur de campagne du candidat socialiste à l'élection présidentielle s'est dit sur France Inter "surpris (...) que ça surprenne".

Pourtant, la veille au soir, Jérôme Cahuzac, président de la commission des finances de l'Assemblée nationale et membre influent de l'équipe de François Hollande, semblait ne pas avoir entendu parler de cette nouvelle mesure fiscale. Interrogé sur France 2 juste après l'annonce du candidat socialiste, il a dit attendre "de voir un peu ce qu'il en est vraiment."

PAS DE COUAC, DIT HOLLANDE

Malgré tout, François Hollande a rejeté mardi l'idée d'un couac au sein de son équipe.

"Je suis le candidat (...) et les Français attendent que je fixe la direction", a-t-il dit.

Adversaire autoproclamé de la "richesse indécente", le candidat socialiste s'est prononcé lundi soir sur TF1 pour l'instauration d'un taux d'imposition de 75% pour la tranche de revenus au-delà d'un million d'euros par an.

Sous la pression de la crise et de l'opinion publique, le gouvernement a fait supprimer en juillet dernier le "bouclier fiscal" qui avait été renforcé en juillet 2007 afin de plafonner l'imposition à 50% des revenus. Ce dispositif était vivement critiqué par l'opposition, qui le qualifiait "de cadeau fait aux riches", mais également par une partie de la majorité.

Pour le ministre de l'Education nationale Luc Chatel, la nouvelle proposition de François Hollande illustre la différence entre le président et le candidat PS.

"Hollande veut (...) qu'il y ait moins de riches. Sarkozy veut qu'il y ait moins de pauvres", a-t-il estimé mardi sur Europe 1.

Lundi, le duel entre les deux favoris des sondages a investi le terrain de leurs relations avec le monde de la finance.

Récusant l'étiquette de "président des riches" qui lui est accolée par ses détracteurs depuis le début du quinquennat, le président-candidat a riposté en évoquant les liens entretenus par François hollande avec certains patrons et financiers.

Chine Labbé, avec Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6762365 le mardi 28 fév 2012 à 13:32

    Hollande devait être un peu vexé que Bayrou soit plus à gauche que lui sur les nouvelles tranches supplémentaires sur l'impôt sur le revenu...il s'est un peu emballé sur ce coup....

  • M1625665 le mardi 28 fév 2012 à 13:21

    Il ne spoliera pas que les riches son idée de taxation à 75% ne rapportera rien alors il s'attaquera aux classes moyennes. Il veut relancer la croissance donc la consommation et ceux qui consomment le plus c'est la classe moyenne.Il fait de la politique depuis 35 ans il n'a jamais eu de responsabilité il y a bien une raison il est incompétent(en 1 mot quoique peut être aussi un c.on pétant))

  • M6486201 le mardi 28 fév 2012 à 13:08

    AVIS A TOUS LES INTERNAUTES --- Dan mazo est sur ce forum ne le contrariez surtout pas sinon vous allez être insultés grave c'est un grand démocrate de gauche

  • M1531771 le mardi 28 fév 2012 à 12:53

    Je rajouterai même si vous le permettez M3786731 que biens des chefs d'entreprises ont non seulement débuté "petit" mais souvent ont engagé leurs biens en se portant souvent caution de leur société faisant peser un risque sur leur avenir et celle de leur famille....Encore une fois, des pions on en trouve à la pelle, des gens capable d'entreprendre et de prendre des risques, beaucoup moins....!

  • M1310580 le mardi 28 fév 2012 à 12:52

    Le vrai fond de pensée de monsieur Hollande, un homme qui n'aime pas les riches, jaloux de ne pas l'être suffisamment, donneur de leçon de morale, complexé et médiocre dans l'âme, qui se croit déjà président et se permet d'avance de montrer le petit dictateur de gauche qu'il tentera d'être !

  • M3786731 le mardi 28 fév 2012 à 12:47

    Les politiques oublient trop souvent qu'avant d'être "riches", beaucoup d'entreprenneurs (et je ne parle pas des patrons du CAC40) ont galéré en se payant au SMIC voire moins pour bâtir leur entreprise et dès qu'ils montrent un signe de réussite, au lieu de les féliciter et de les montrer en exemple, on les linche en place publique en expliquant que c'est honteux de gagner plus qu'un ouvrier... Y'en a marre de ces idées communistes qui ne mènent à rien et nombre de pays l'ont déjà démontré !!!

  • M3786731 le mardi 28 fév 2012 à 12:47

    En prendre toujours plus aux "riches" (encore faut-il définir à partir de quand on est riche...) ne mène qu'à une seule chose : l'appauvrissement général par le découragement de ceux qui entreprennent.

  • M1531771 le mardi 28 fév 2012 à 12:45

    ncorbex, avant de proposer de faire payer toujours plus et ce quelque soit l'incidence réelle de cette mesure, pourquoi Flambinou ne commence pas par donner l'exemple de son "Patriotisme" fiscal en diluant par exemple sa SCI Sapinière qui lui a permis avec son ex d'échapper au paiement de l'ISF.... Après tout une SCI n'est ni plus ni moins qu'une niche fiscale Non ?!? Qu'en pensez vous ncorbex ? Qu'en pensez vous ?

  • alf95 le mardi 28 fév 2012 à 12:43

    Et quand tous les "riches" se seront barrés de France, il fera quoi? Taxer les "nouveaux riches" (4000€/mois) à 75%? Ou demander à son ami Yannick Noah de payer ses impôts en France?

  • ncorbex le mardi 28 fév 2012 à 12:42

    non mais arrêtez vos délires... Deja j'aimerais rappeler qu'il s'agit d'impot marginal, autrement dit, ce sont les revenus au dessus de 1M€ qui seront taxés à 75%: si je gagne 1'100'000/an alors je payerai 75% sur la dernière tranche qui représente 100'000 et non la totalité de mon revenu.Cette mesure concernerait 15 à 20000 foyers fiscaux et rapporterait 200/250M€ par an. Houuu, c'est sur, ca va faire fuir du monde...