La Douma vote le rattachement de la Crimée à la Russie

le
1
LA DOUMA À MOSCOU APPROUVE LE RATTACHEMENT DE LA CRIMÉE
LA DOUMA À MOSCOU APPROUVE LE RATTACHEMENT DE LA CRIMÉE

par Maria Tsvetkova et Steve Gutterman

MOSCOU (Reuters) - La Douma d'Etat, chambre basse du Parlement russe, a approuvé jeudi à l'unanimité moins une voix le traité sur le rattachement de la Crimée à la Russie, signé deux jours plus tôt par Vladimir Poutine.

Le Conseil de la Fédération, la chambre haute, doit se prononcer vendredi, ce qui achèvera le processus.

L'hymne national a retenti à la Douma, presque pleine pour l'occasion, après l'adoption du texte, approuvé par 443 voix contre une.

"A partir de ce jour, la République de Crimée et Sébastopol feront partie de la Fédération de Russie", avait proclamé le député Léonid Sloutski avant le vote, dont le résultat ne faisait aucun doute.

"Je suis certain que l'adoption de ces documents marquera un tournant dans le destin des peuples multiethniques de Crimée et de Russie, qui sont liés par une étroite solidarité historique", a quant à lui déclaré le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, en présentant le traité aux élus.

"A ce jour, l'anarchie se poursuit et des actes sont commis quotidiennement par les nationalistes, les antisémites et les autres extrémistes dont dépendent les nouvelles autorités" ukrainiennes, a-t-il poursuivi, jugeant l'annexion nécessaire pour protéger les Russes de souche, majoritaire en Crimée.

"LE REFLET DE LEUR APPROCHE"

"L'unification de ces peuples au sein d'un unique Etat profitera au bien être et la prospérité, et sert les intérêts de la Russie", a ajouté le chef de la diplomatie.

Sergueï Lavrov avait auparavant imputé la crise aux puissances occidentales, qui cherchent selon lui "à préserver leur hégémonie mondiale (...) plutôt qu'à se battre pour le respect du droit international".

"Les événements d'Ukraine sont le reflet de leur approche", a-t-il insisté, ajoutant que Moscou continuerait a exploiter les voies politiques, diplomatiques et légales pour faire en sorte que les pays dans lesquels se trouvent nos compatriotes respectent leurs droits et leur liberté".

Le traité stipule que la Crimée sera pleinement intégrée à la Russie après une période de transition dont la date butoir a été fixée au 1er janvier 2015.

Moscou a commencé a délivrer des passeports aux Criméens, selon l'agence de presse Interfax qui cite le chef des services de l'immigration, Konstantin Romodanovski.

Les autorités russes s'emploient à intégrer la région et à consolider son économie qui dépend de Kiev à 85% pour la fourniture d'électricité et à 90% pour son approvisionnement en eau.

(Clémence Apetogbor, Tangi Salaün et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nono67 le jeudi 20 mar 2014 à 16:15

    ce que j'aime bien c'est l'unanimité moins une voix. Cela n'a plus rien à voir avec l'urss ou des scores de 100 % était la norme . Là on en est qu'à 99 % . La " démocratie " est passée par là !!