La Douma s'attaque à la société civile

le
0
Deux lois ont été votées mardi en Russie, à la quasi-unanimité. Elles sanctionnent les actes «antireligieux», comme ceux des Pussy Riots, et, au nom de la défense de la famille, tout «prosélytisme» gay.

Le fait de porter atteinte aux sentiments religieux des croyants et de promouvoir l'homosexualité sera désormais sévèrement puni par la loi russe. Mardi, la Douma a définitivement adopté, quasiment à l'unanimité, deux projets de loi controversés qui, bien que distincts, témoignent du spectaculaire tour de vis opéré par le régime sur la société civile.

Le premier prévoit d'infliger une amende maximale de 500.000 roubles (11.600 euros) ou un an de prison aux personnes «menant une action publique qui témoigne d'un évident manque de respect envers la société dans le but d'offenser les sentiments religieux des croyants». Si l'offense est commise dans une église, à l'instar des Pussy Riots, la peine de prison pourra atteindre trois ans. Toute «profanation inte...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant