La douleur se lit dans les yeux

le
0
La taille de la pupille et sa contraction après une stimulation lumineuse seraient de bons indicateurs de l'intensité de la souffrance ressentie par un patient.

Puisque les yeux sont le miroir de l'âme, il n'y a finalement rien d'étonnant à ce qu'on puisse y lire la douleur. Réduire la subtilité d'un regard à quelques paramètres trivialement mesurables n'était toutefois pas chose aisée. C'est à cette tâche que se sont attelés des chercheurs de l'université Paris-Diderot 7 associés à l'Inserm (unité 738).

Jean Guglielminotti, médecin anesthésiste, a choisi d'étudier le diamètre de la pupille et l'ampleur de sa contraction après une stimulation lumineuse dans un cas extrême: l'accouchement. «Nous voulions établir des liens entre ces deux paramètres, la douleur des contractions utérines au cours de l'accouchement et son soulagement par l'analgésie péridurale», explique-t-il. Avec son équipe il a donc filmé avec des caméras les pupilles de 24 femmes dans ce...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant