La domination allemande critiquée à Londres et Athènes

le
0
Il n'y a pas qu'en France que la politique de Merkel suscite des critiques virulentes. Au Royaume-Uni et en Grèce, des élus et des médias dénoncent l'imposition du modèle allemand au reste de l'Europe.

La France n'est pas le seul pays où la politique européenne d'Angela Merkel est fustigée,que ce soit de manière caricaturale, voire germanophobe, ou de manière argumentée. Au Royaume-Uni, la critique de la politique allemande est plus virulente encore, mais contrairement à la France, elle n'est pas le fait de la gauche. «Nous vivons aujourd'hui dans une Europe dominée par l'Allemagne, soit précisément la situation que le projet européen était censé empêcher», a lancé l'ultra-conservateur britannique Nigel Farage devant le parlement européen mi-novembre. La vidéo de la sortie du député européen a rencontré un vif succès dans son pays, où aussi bien la classe politique que la presse se font l'écho d'une méfiance croissante envers l'hégémonie allemande.

Le maire conservateur de Londres, Boris Johnson, a lui aussi averti dans le Sunday Telegraph qu'il ne fallait pas «faire semblant de créer un gouvernement économique européen, qui serait en fait dirigü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant