La division télécoms pèsera sur le CA 2012 de Bouygues

le
0
BOUYGUES ANTICIPE UNE BAISSE DE SON CHIFFRE D'AFFAIRES EN 2012
BOUYGUES ANTICIPE UNE BAISSE DE SON CHIFFRE D'AFFAIRES EN 2012

PARIS, 28 février - Bouygues a annoncé mardi s'attendre à une légère baisse de son chiffre d'affaires en 2012, reflet de la performance de la division télécoms qui devrait pâtir cette année de l'arrivée de Free Mobile.

Le conglomérat, présent dans la construction, la route, les médias et les télécommunications table sur une baisse de 1% de son chiffre d'affaires à 32,35 milliards d'euros, après une hausse de 5% (3% à périmètre et change constants) à 32,7 milliards en 2011.

"L'objectif de chiffre d'affaires 2012 reflète la diversité des situations des pôles d'activité du groupe", souligne Bouygues dans un communiqué. "Malgré la poursuite de la croissance dans le haut débit fixe, Bouygues Telecom prévoit une baisse de son chiffre d'affaires 2012."

Cette baisse, chiffrée à 10%, tient compte de la diminution programmée des terminaisons d'appel, du développement des offres vendues sans terminal et de la transformation du marché du mobile avec notamment l'arrivée du nouvel entrant en début d'année, a ajouté le groupe, désignant sans le nommer Free Mobile.

Free a fait une entrée tonitruante sur le marché de la téléphonie mobile en janvier en lançant deux offres à prix cassés, ce qui a obligé ses concurrents en place à revoir en baisse les tarifs de certaines de leurs offres.

Dans ce contexte, Bouygues a également annoncé la mise en oeuvre dans la branche télécoms d'un plan d'économies de coûts, sans plus de précisions.

Dans les autres divisions du groupe, le chiffre d'affaires est attendu stable dans l'immobilier, tout comme chez TF1, qui a déjà publié ses propres résultats annuels mi-février.

Dans la construction et les routes, de loin les principales contributrices au chiffre d'affaires du groupe, Bouygues attend des croissance respectives de 2% et 1% en 2012.

Sur l'exercice écoulé, au titre duquel Bouygues va proposer un dividende stable à 1,60 euro par action, le résultat net, part du groupe, est ressorti stable à 1,07 milliard d'euros.

La construction a vu son chiffre d'affaires augmenter de 6% et dispose d'une bonne visibilité en 2012 grâce à un carnet de commandes record de 24,8 milliards d'euros qui n'intègre ni le contrat du Palais de Justice de Paris, ni le contournement TGV Nîmes-Montpellier.

Colas (routes) a vu son chiffre d'affaires augmenter également de 6% l'an dernier et ses marges se redresser de 0,7 point à 3,8% grâce à la restructuration engagée en 2010 en Europe centrale.

L'action Bouygues a clôturé mardi à 24,39 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 7,7 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre est relativement stable, après avoir trébuché de près de 25% sur l'ensemble de 2011.

Gilles Guillaume, avec Gwénaëlle Barzic

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant